7e édition du Baromètre Fraude et Cybercriminalité 2021
Imprimer cet article

Actualité multimédia

7e édition du Baromètre Fraude et Cybercriminalité 2021

Selon cette étude, une entreprise sur 4 a subi une fraude cette année. En outre, plus d’une entreprise sur 2 a constaté une recrudescence des attaques suite à la généralisation du télétravail.

Publié le

Comme tous les ans, le baromètre Fraude et Cybercriminalité réalisé par l’assureur Euler Hermes et l’Association nationale des directeurs financiers et de contrôle de gestion (DFCG) a sondé près de 300 entreprises en France pour connaître leur exposition et leur ressenti en matière de fraudes et de cybercriminalité. Le constat est sans appel : les attaques restent récurrentes avec une efficacité croissante des fraudeurs. 2 entreprises sur 3 ont, en effet, subi au moins une tentative de fraude, et 1 entreprise sur 5 a vécu plus de 5 attaques. Les fraudeurs parviennent à leurs fins environ toutes les 4 tentatives, 28 % des entreprises ayant subi au moins une fraude avérée. Ces fraudes ont un coût pour l’entreprise : 33 % d’entre elles chiffrent le préjudice à plus de 10 000 €, 14 % à plus de 100 000 €.

Un effet Covid-19 ?

Le Baromètre 2021 s’intéressait spécifiquement cette année au contexte sanitaire et économique : la crise Covid-19 a-t-elle accentué le risque de fraude pour les entreprises ?

Il semblerait bien. En effet, près d’une entreprise sur deux a remarqué une recrudescence des attaques avec le recours massif au télétravail. Toutefois, la plupart des entreprises (67 %) travaillent à renforcer leurs procédures de sécurité afin de se protéger contre cette nouvelle vulnérabilité et limiter leur exposition au risque de fraude.

www.eulerhermes.fr

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2021